HSE213 – La normalisation et la réglementation sécurité dans la pratique managériale

Troisième Unité d’Enseignement de ce deuxième semestre 2008/2009 : HSE213.

Objectifs pédagogiques

Fournir des outils pour la prise en compte de la santé et de la sécurité dans le management des entreprises et des collectivités.
Utiliser dans la pratique managériale les dispositions juridiques dans les domaines de l’hygiène, de la sécurité, des conditions de travail et de la protection de l’environnement.
Connaître les différentes activités et fonctions des entreprises qui font l’objet de dispositions juridiques en santé – sécurité.
Aprendre aux hygiénistes, aux ingénieurs, aux médecins et aux managers à collaborer pour une meilleure prise en compte de la santé sécurité dans les entreprises.

EnseignantsWilliam DAB & Hervé LANOUZIERE

J’essayerais de poster en commentaire les infos sur ces cours.

Le cours a lieu le jeudi soir, de 18h00 à 21h30.
CNAM – (accès 35 / étage 2 / salle 26) – 2, rue Conté – M° Reaumur Sebastopol

Site de la chaire

2 commentaires

  • By Onyryc, 3 juillet 2009 @ 12:14

    HSE213 : La normalisation et la reglementation securité dans la pratique managériale

    Pr William DAB et Pr Hervé Lanouzière

    Examen du 2 juillet 2007

    3heures, documents autorisés

    Cas pratique FORBEX

    Rappel : Le présent devoir a pour objectif de vérifier votre capacité à mobiliser les concepts et les ressources nécessaires pour résoudre un problème concret en matière de santé et sécurité au travail du point de vue du manager.

    Vous effectuez un stage HSE dans l’entreprise FORBEX, qui vous demande de l’aider à faire l’analyse des risques professionnels dans ses ateliers.

    I – Présentation de l’entreprise

    Cette entreprise emploie 175 salariés à la fabrication de pièces électrosanitaires telles que des broyeurs sanitaires, des ensembles de balnéothérapie et des spas. Il s’agit de produits à forte valeur ajoutée, fabriqués à l’unité, en fonction des commandes passées par les clients (dans un contexte de forte concurrence), avec une forte variabilité des options et donc des références de production. Elle est dotée d’un comité d’entreprise, d’un CHSCT, et de délégués du personnel.

    La production est organisée en 3X8 en semaine et fonctionne avec deux équipes de fin de semaine en 2X12.

    Les ensembles « balnéo » sont fabriqués selon la technique du thermoformage et du moulage qui consiste à projeter sur une pièce prémoulée, à l’aide d’un pistolet par pulvérisation, un mélange de résine et de fibres de verre coupées. Ce mélange contient :
    - Une résine de polyester composée principalement de styrène (entre 25 et 45%)
    - Du carbonate de calcium, utilisé comme charge
    - Un solvant : l’acétone
    - Un catalyseur : le peroxyde de méthyléthylcétone

    II – Ambiance générale de travail

    En pénétrant dans l’atelier de thermoformage, une forte odeur chimique est perceptible. D’après le medecin du travail, les salariés s’en plaigent. Vous appercevez un salarié qui, pour vous saluer, se lave préalablement les mains à l’acétone.

    III – Analyse de la situation

    La projection de résine nécessite :
    - une phase de préparation du mélange
    - une phase de projection du mélange avec le pistolet
    - une phase de nettoyage du pistolet avec le solvant

    La phase de projection est réalisée dans une cabine ouverte dotée d’un dispositif de ventilation horizontale. La préparation est effectuée à coté de la cabine, sans aucune aspiration. La phase de nettoyage est effectuée à la main et dans un seau à coté de la cabine de projection, sans aspiration.

    Une évaluation simplifiée des risques chimiques, effectuée à partir des classes de danger, de quantité, de fréquence d’utilisation et d’exposition aux produits en présence à conduit à classer la résine contenant du styrène comme une priorité.

    Le styrène est très volatil, inflammable et nocif. Il peut provoquer des rhinites et des asthmes professionnels (tableau 66 des maladies professionnelles). L’acétone est nocive, irritante et inflammable. Le catalyseur est inflammable, comburant, nocif et peut provoquer des brulures cutanées.

    IV – Questions

    1/ En vous basant sur les principes de prévention, quelles préconisations adressez vous à l’employeur sur les plans techniques, organisationnels et humains, à court et moyen terme, en vue d’une part de poursuivre l’activité, d’autre part d’améliorer durablement la prévention. Inspirez vous du tableau vu en cours et justifiez vos choix. (10 points)

    2/ De quels appuis l’employeur va-t-il pouvoir bénéficier (précisez pour chacun d’eux ce que vous leurs demandez). (8 points)

    3/ L’employeur vous demande ce qu’il encourt sur les plans civil et pénal. En cas de contrôle de l’inspection du travail, quel argumentaire pourrait-il tenir face aux agents de contrôle ? (6 points)

    4/ L’employeur vous demande comment faire à l’avenir pour qu’une telle situation ne se reproduise pas, sachant qu’il existe d’autres risques dans l’entreprise (bruit, manutention, etc.) (8 points)

    5/ Quel est le rôle de l’encadrement pour améliorer l’efficacité de le prévention des risques professionnels chez FORBEX ? (8 points)

  • By Onyryc, 9 octobre 2009 @ 0:24

    UE obtennue finalement avec un 9.75 passé à 10… Merci Christophe ;)

Other Links to this Post

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

WordPress Themes